Camille LOMBARD

Photographe et résistant dés 1940

Camille LOMBARD, photographe de métier, œuvra avec la résistance locale pour améliorer les conditions de vie des internés et les aider à s’évader du camp.

Camille LOMBARD est né le 16 juillet 1910 à Sepvret (Deux-Sèvres). D’une famille d’agriculteurs et avec ses parents et sa jeune épouse Léontine, il s’installe à la ferme de l’Augerie en 1937.

C’est alors que la seconde guerre mondiale survient et le conduit sur divers champs de bataille.

De retour à la vie civile en 1940, il s’installe comme photographe dès le début du fonctionnement du camp en 1941. Son métier de photographe lui donne accès à l’intérieur du camp où il rentre avec beaucoup d’aisance après avoir acquis la confiance de la Direction. On le laissait seul avec les internés, ce qui lui permettait de prendre des photos d’identité et de leur fabriquer de faux papiers d’identité, mais aussi de donner des informations pour favoriser les évasions.

Grand résistant, il est nommé responsable au sein des FTP par le colonel SIDOUX et mène des actions tant sur le département de la Vienne que celui des Deux-Sevrés, accomplissant différentes missions sous le nom de « Charles ».

Il prendra également une part active à la libération du camp.Titulaire de la médaille de la croix de guerre, la croix du combattant et de la médaille du combattant volontaire, il est décédé le 17 janvier 1989 à Rouillé.

La place de la salle des fêtes où se trouve également le groupe scolaire (à l’emplacement du camp) porte son nom depuis le 27 juin 1998.