Les maires

Véronique ROCHAIS-CHEMINEE

Maire de mars 2014 à aujourd'hui

Retraitée, Directrice adjointe de l’IRTS à Poitiers

Présidente du SIVOS (Syndicat Intercommunal à Vocation Scolaire).

Principaux projets : Réaménagement de la salle des fêtes (2016), Réaménagement de la mairie (2017-2018), Création du Festival Les DévéRouillé (2015), d’une saison culturelle et festive municipale (2017), bassin d’orage rue Basse (2017), Enfouissement des réseaux rue Mélusine (2017)

Rémi GAULT

14.04.1948 - 03.2015

Maire de juin 1995 à mars 2014

Retraité, agriculteur.  Rémi Gault a été président de la cantine scolaire pendant 17 ans et du SIAEPA (Syndicat Intercommunal d’Adduction d’Eau Potable et d’Assainissement ) de 2008 à 2012

Principaux projets : l’effacement des réseaux dans le centre bourg (1996), la création de la station d’épuration du bourg (2008-2014), l’assainissement collectif des villages Brantelay, Crieuil, Venours, le Grand-Breuil, la construction du logement foyer (2003-2008), la construction de l’Espace  Culturel Gilbert Tanneau, les 5 lotissements, la création de la bande commercial des Sinsots et de la zone artisanale des Cinq Sauts, la rénovation du clocher de l’église

Robert GUILLON

06.05.1933 - 07.01.2013

Maire de décembre 1974 à juin 1995

Retraité, instituteur, chevalier des palmes académiques en 1987, remises par René MONORY

Principaux projets: lotissement du Champ de la Plaine (1976), 1er bulletin municipal (1979), aménagement de l’étang à Crieuil (1983), construction des salles polyvalentes (1983), construction des logements de gendarmes (1985-89), construction de la salle des fêtes (1984-87), déplacement de la Poste (1991), nouveau lotissement « le Champ de la Dime ». (1989), installation d’un orgue dans le temple (1992-95), aménagement et extension de la mairie (1992), création du stade d’aéromodélisme (1993-94), les terrains de tennis, les premiers logements HLM, la bibliothèque

Robert DOMINEAU

27.03.1918 - 26.12.2006

Maire de mars 1959 à décembre 1974

Militaire, puis agent d’assurances ‘La Paix’ et tenancier de la caisse d’épargne. Il

Principaux projets : lotissement du Champ de l’Allée (1963), Création d’une cuisine à la cantine scolaire et Inauguration du groupe scolaire (1964), Projet d’implantation d’un marché couvert (1965), Projet d’acquisition de terrain pour l’implantation de la station d’épuration du bourg (1965), Construction d’une école maternelle (1966), Projet de création d’un nouveau cimetière  (1970). Robert DOMINEAU démissionnera à la fin de la séance du 28 octobre 1974 pour des raisons de santé.

Marcel MOINE

14.01.1886 - 11.04.1968

Maire de mai 1945 à mars 1959

Principaux projets : installation du téléphone à la mairie en 1945, réparations au temple en 1946, ajout d’une plaque sur le monument aux morts avec les noms de ceux morts pour la France pendant 39-45,  acquisition en 1947 du terrain du camp d’internement pour y construire le futur complexe scolaire, construction d’une salle des fêtes à l’emplacement des deux baraquements jumelés construits en dur situés sur le terrain de l’ancien camp d’internement (1949-51), cantine scolaire dans un ancien baraquement du camp en 1949, création de bains douches publics en 1951, création d’un bureau d’aide sociale communal en 1954

Octave PEROCHON

08.10.1880 - 28.04.1965

Maire de mai 1929 à mai 1945

Il était ancien combattant de la guerre 1914-1918. Il fût arrêté le 14 juin 1944 par les allemands et emprisonné jusqu’au 17 juillet 1944. Il fût longtemps conseiller d’arrondissement, président de la Laiterie Coopérative de la Mothe-Saint-Heray pendant 25 ans, président du syndicat d’élevage de la Mothe-Saint-Heray pour la défense de la race parthenaise. Délégué cantonal de l’enseignement primaire dans les écoles du Grand-Breuil et du Gros Paire, il était chevalier des Palmes académiques. Il était aussi chevalier du Mérite agricole. 1939, installation d’un téléphone public au Grand -Breuil, 1941, cadeau de Noël pour les enfants de réfugiés et de prisonniers allocataires, 1942 acquisition d’un terrain sportif scolaire

Edmond Quintard

29.09.1885 - 02.04.1958

Maire de février 1924 à mai 1929

Il fut aussi maire de Lusignan de 1935 à 1938 et à nouveau conseiller municipal de Rouillé en 1945. Il fût élu président du conseil général de 1954 à 1957. Arrêté par la Gestapo sous l’occupation allemande, il a été incarcéré à la Pierre-levée de Poitiers où il fût maintenu pendant un mois. Il fut nommé officier de la Légion d’honneur, officier d’académie, officier du mérite agricole, officier du mérite social, décoré de la médaille d’or départementale et communale. Principaux projets : pose de l’éclairage dans les rues du bourg, les bâtiments communaux et les logements des maîtres d’école publiques et les presbytères protestants et catholiques en 1925, agrandissement du champ de foire en 1926

Modéré QUINTARD

02.12.1851 - 08.11.1927

Maire de juin 1911 à février 1924

Projets principaux : Érection d’un monument commémoratif  à la mémoire des mobilisés de la commune qui ont donné leur vie pour la patrie (1919-21), réparation de la toiture de l’église, installation d’un urinoir sur la place de ‘église, suppression du courrier le dimanche, repos des femmes en couches (allocation journalière de 50 cts),  assistance médicale gratuite, assistance aux familles nombreuses pour 5 enfants et plus

Jules SAPIN

27.06.1864 - 24.04.1911

Maire de mai 1904 à juin 1911

Jean LAIDET est élu maire en mai 1904 mais refusera ses fonctions. Jules SAPIN sera alors élu maire en mai 1904.

Principaux projets : Projet de construction d’une école de filles à Rouillé (1904),

Pierre GUITTON

(13.05.1823 - 19.03.1901)

Maire de mai 1871 à mai 1904

Instituteur à Lusignan, issu d’une vieille famille protestante. Il s’installe à la Jariliére en 1860 sur une propriété de sa mère. Sous le second empire on le surnommait Guitton le Rouge.  Pendant ses 30 années de mandat, il lutta pour implanter la République et pour administrer sa commune. Énergique et bon administrateur, il avait l’oreille des préfets. Il fit tracer un réseau de chemins vicinaux très important pour desservir les nombreux hameaux de la commune. source : journal du pasteur Pierre Guitton (son fils) par Suzanne Kravtchenko. Décédé avant la fin du mandat, son  1er adjoint, Jean Laidet, lui succédera jusqu’aux prochaines élections.