Dr André CHEMINÉE

Médecin et résistant pendant la Seconde Guerre Mondiale

Le docteur André CHEMINÉE est un médecin à l’ancienne, un médecin de campagne et de famille, qui a accompli toute sa carrière à Rouillé de 1935 à  1983. Il est décédé en 1998 à l’âge de 89 ans.

 

 

Le docteur CHEMINÉE a contribué à l’Histoire de Rouillé, notamment aux heures sombres de la guerre et de l’occupation allemande.

En effet, installé à Rouillé dés 1935 avec son épouse Marguerite GAUTHIER de Venours, ingénieur chimiste, le Dr André CHEMINÉE, fils d’un pasteur protestant, avait vu le camp d’internement de Rouillé se construire. Dés sa mise en service en 1941, il était décidé à aider les prisonniers, d’autant plus que médecin mobilisé en 1939 dans le Génie, il avait connu avec son régiment la « drôle de guerre » et la douleur de la défaite de 1940.

Pour favoriser l’évasion d’internés politiques, le docteur les faisait admettre à l’Hôtel Dieu à Poitiers d’où un certain nombre ont pu s’enfuir grâce à des complicités. Petit à petit s’est constitué en 1942 à Rouillé un comité local de Résistance, avec le docteur CHEMINÉE et Marcel PAPINEAU, qui sera le capitaine Bernard dans la résistance, ainsi que le photographe de Rouillé, Camille LOMBARD et un marchand de grains de St-Sauvant, Georges DEBIAIS.

Le docteur CHEMINÉE a aussi soigné les maquisards dans les fermes et dans les bois, en particulier après la libération du camp en juin 1944 par un groupe de FTP.

En 1947, après les terribles affres de la guerre, le Dr CHEMINÉE fait son entrée au sein du conseil municipal de Rouillé. Il sera régulièrement réélu jusqu’en 1983, année au cours de laquelle il part en retraite.